Accueil / Systèmes / Virtualisation de systèmes d’exploitation

Virtualisation de systèmes d’exploitation

cloud computing

La virtualisation de systèmes d’exploitation est une technique consistant à faire fonctionner en même temps, sur un seul ordinateur, plusieurs systèmes d’exploitation comme s’ils fonctionnaient sur des ordinateurs distincts.

La virtualisation de systèmes d’exploitation a plusieurs intérêts :

  • Utiliser un autre système d’exploitation sans redémarrer son ordinateur, afin d’utiliser des programmes ne fonctionnant pas nativement
  • Exploiter des périphériques ne fonctionnant pas dans le système d’exploitation principal mais fonctionnant dans d’autres systèmes d’exploitation
  • Tester des systèmes d’exploitation en cours de développement sans compromettre un environnement quotidien stable
  • Tester des logiciels dans des environnements contrôlés, isolés et sécurisés ;
  • Transporter ses systèmes d’exploitation d’un ordinateur à l’autre, une machine virtuelle fonctionnant sur n’importe quel ordinateur disposant d’un hyperviseur compatible.

Les particuliers et les PME/PMI seront généralement plus intéressés par la perspective de faire fonctionner deux systèmes d’exploitation différents en même temps, afin d’exécuter des logiciels qui sont compatibles avec l’un mais pas avec l’autre. Les grandes entreprises, elles, ont de plus en plus recours à la virtualisation afin de gagner de la place dans les salles de serveurs, faciliter les installations et les redémarrages après incidents, et développer et sécuriser les réseaux d’entreprises.

Principe général et terminologie

Plusieurs types de virtualisation existent, mais tous fonctionnent selon un même principe :

  1. Un système d’exploitation principal (appelé système d’exploitation hôte) est installé dans l’ordinateur et sert de système d’accueil à d’autres systèmes d’exploitation ;
  2. Dans le système d’exploitation hôte, un logiciel de virtualisation (appelé hyperviseur) est installé. Celui-ci crée des environnements clos, isolés, avec des ressources bien précises : ces environnements clos sont appelées des machines virtuelles ;
  3. D’autres systèmes d’exploitation (appelés systèmes d’exploitation invités) peuvent alors être installés dans des machines virtuelles. Leur instance est totalement isolée du système hôte et des autres systèmes invités.

En bref, la virtualisation est une méthode faisant fonctionner un ou des systèmes d’exploitation invités dans des machines virtuelles, au-dessus d’un système d’exploitation hôte.


Télécom
   
Systèmes
   
Développement
& progiciel
Sécurité electronique
Scroll To Top